Vallotton

Direction artistique de la couverture et de la mise en page intérieure.

Quatrième de couverture :
Quelques arbres impressionnistes cachent la forêt artistique de la fin du xixe siècle. À côté des académiques pompiers ou des symbolistes, il y eut aussi un inclassable comme Félix Vallotton. Une grande exposition parisienne, au Grand-Palais, lui redonne aujourd’hui sa juste place, jalon important entre l’académisme fin de siècle et la modernité, entre Böcklin et Balthus. Proche des nabis pendant une dizaine d’années, Vallotton resta indépendant et sut toujours se garder des modes en isme : « Il fut lui-même. » Ce livre le replace dans le contexte historique d’une période méconnue à force de la croire bien connue. Le lecteur croisera Zola et Remy de Gourmont, des anarchistes et des artistes. Puis, avec la Première Guerre mondiale, nous suivrons Vallotton en première ligne et nous nous demanderons avec lui si l’on peut peindre cette tragédie qu’est la guerre.
Graveur hors pair et peintre original, Félix Vallotton fut aussi romancier et homme de théâtre : non pas en dilettante mais avec un véritable talent de plume. Ses manuscrits ont parfois disparu. Celui que nous vous présentons en fin d’ouvrage était enfoui dans un carton de la Censure des théâtres !
Cette courte pièce de théâtre, inédite, éclaire un pan de son œuvre picturale en parlant des relations hommes-femmes et de la tragi-comédie
du mariage.

vallotton-cover

  • vallotton-int-2
  •  
  • vallotton-int-3
  • vallotton-int-1
  • vallotton-int-4
  • vallotton-int-6
  • vallotton-int-7